Le debut

Le fondateur de notre société a été Monsieur Rosario Di Blasi.
Nous pensons que nos clients et les amateurs nos produits seront heureux de connaître son histoire tant comme inventeur que comme entrepreneur.
Monsieur Di Blasi futofficier pilote de l’Aeronautica Militare Italiana jusqu’en 1946. Pendant la guerre il a volé sur les avions trimoteurSM79 dans les cieux de l’Afrique du NordMalta e del Mediterraneo Orientale.

Assieme alla passione per il volo, il signor Di Blasi ha però sempre coltivato quella per la meccanica e per tutto ciò che è innovazione.

 

Così verso il 1940 egli realizzò un “Regolo per Carteggiare” cioè un regolo per effettuare i calcoli necessari alla navigazione aerea, in un tempo in cui essa era ancora un’arte affidata alla abilità del pilota.

En avril 1942, l’alors devenu Maggiore pilote Rosario Di Blasi publia sur la “Ministère de l’Aéronautique Italienne, un article intitulé ““Schéma de fonctionnement d’un moteur à composants rotatifs”. In questo studio il suo autore poneva con chiarezza le basi teoriche del funzionamento dei motori rotativi che più tardi sarebbero stati conosciuti come motori Wankel. Egli ne indicava i vantaggi ma anche le difficoltà costruttive così come in effetti i vari tentativi di realizzazione pratica hanno dimostrato. Lo stesso articolo venne ripreso in sintesi anche dalla rivista tedesca “Deutsche Luftwacht Luftwissen” nel Febbraio 1943.

Immediatamente dopo la guerra il Signor Di Blasi abitava a Roma. Egli possedeva una bicicletta che a quel tempo era un bene importante (basti ricordare il famoso film neorealista di Vittorio De Sica, Ladri di biciclette del 1948). Per non lasciare incustodita la sua bicicletta egli era costretto a portarla di peso in casa, al settimo piano di un palazzo con un ascensore troppo angusto per poterla contenere: da qui l’idea che una bicicletta pieghevole sarebbe stata molto più comoda da trasportare.

Retourn en Sicile

A la fin des années quarante, Monsieur Di Blasi quitta l’Aéronautique et décida de s’occuper de sa propre exploitation agricole dans sa région natale près de monde grec.

Comme passe-temps, il repris l’idée du véhicule pliable qui, entre temps, s’était transformée en idée d’un scooter pliable (il convient de se rappeler que les années du boom des scooters comme la Lambretta étaient proches). Ainsi, entre 1952 et 1956, il réalisa des prototypes de divers scooters pliables, tous caractérisés par des solutions innovatrices, comme la fermeture centrale stable par elle-même (car légèrement inclinée par rapport à la verticale), comme la roue antérieure rétractable, etc.

Pour assouvir la curiosité de nos quelques lecteurs, nous vous informons quel’enfant figurant dans une des photos, avec le doigt dans la bouche, est un des fils de Monsieur Rosario : il s’appelle Carmelo et s’occupe aujourd’hui au sein de notre entreprise des relations externes et des rapports avec les clients.

Une petite documentation sur le côté entrepreneur de Monsieur Di Blasi en ces désormais années lointaines, consiste en un dépliant de ce premier scooter et une coupure de journal à l’occasion d’un Salon des Inventions à la Fiera di Roma.

Mais cette idée brillante était alors trop précoce pour être transformée en une activité de production.

Ainsi l’idée du véhicule pliable entra en léthargie jusqu’à la fin des années soixante-dix, moment où elle se concrétisa de nouveau sous la forme d’un tricycle pliable à moteur (il s’appelait DIBLA 7) véhicule considéré innovateur au regard de ses solutions détenues par des brevets. Ce modèle était équipé d’un moteur Zanetti, constructeur de Bologne connu en ces années, et d’un carburateur à membrane Encarwi, probablement connu uniquement de nos lecteurs hollandais. Le jeune se trouvant dans une des photos est un autre fils de Monsieur Di Blasi : il s’appelle Carlo et s’occupe aujourd’hui, au sein de notre société, de la production et de la technique.

Expositions et brevets

Le DIBLA 7 fut exposé au Salon de l’Automobile de Turin en 1968 comme le montre la photo où figure Monsieur Di Blasi présentant son tricycle à un alors jeune Ministre de l’Industrie du Gouvernement Italien, en visite dans ce salon.

Ce tricycle ne fut pas réellement produit, mais nous reparlerons de cela après avoir terminé notre voyage dans le temps pour les trente années suivantes.

Entre temps, Carmelo s’était diplômé en ingénierie aéronautique, alors que Carlo se diplômera quelques années après, lui aussi en ingénierie aéronautique.

Les idées deviennent enterprise


Nous arrivons ainsi en 1973 avec une nouvelle idée innovatrice en ce qui concerne les véhicules pliables : un châssis à forme de quadrilatère articulé se réduisant de dimensions une fois plié.

Cette idée, protégée par des brevets internationaux, fut appliquée à une bicyclette pliante (mod. Avia) et à un cyclomoteur pliant mod. R2: deux véhicules caractérisés par leur extrême simplicité de pliage, par leurs lignes absolument originales, et par le fait d’être innovateurs dans tous les détails. Par exemple, dans la bicyclette étaient montées les premières pédales pliables jamais produites, pédales qui furent ensuite copiées par la concurrence.

La rapidité et simplicité de pliage de ces véhicules sont d’une qualité que même nos concurrents reconnaissent et à ce jour inégalée.

Nous exposâmes ces véhicules pour la première fois au crise pétrolière dont les conséquences, en Italie, furent les célèbres “Salon du Vélo et Motocycle de Cologne (Allemagne), où nous rencontrâmes la personne qui devint notre importateur en Allemagne pour plus de vingt ans. A partir de ce moment, notre production fut destinée à 80-90% à l’exportation.

Ce premier cyclomoteur pliant mod. R2, connu en Allemagne sous le nom de Paperino, (= Donald Duck), est devenu aujourd’hui une sorte d’objet culte pour les passionnés de moto d’époque. Il avait un moteur Franco Morini, mono marche.

Améliorer les innovations

En 1979 le mod. R2 fut remplacé par le mod. R7, sur lequel se trouvait un moteur construit par nos soins parce que plus adapté aux contraintes de notre cyclomoteur, avec variateur automatique de vitesse et donc avec des caractéristiques de marche nettement supérieur de celles du mod. R2.

Au fil du temps, ce cyclomoteur a subi de nombreuses améliorations. Ses possibilités d’utilisation sont multiples : comme véhicule auxiliaire en camping-car, bateau, voiture, comme véhicule de service pour la livraison et le retrait des voitures louées, etc.. Il fut également utilisé comme véhicule auxiliaire embarqué sur les hélicoptères de la Police Italienne

mod. R7E.

Les bicyclettes ont elles aussi évolué: après le mod. Avia sont sortis le mod. R20 en 1980, le R50en 1984, le R6 en 1991, le R4 en 1995, puis le R5 et le R21, ce dernier modèle avec roues 20”. La production du mod. R24 a démarré au début de l’année 2005, une bicyclette encore plus petite une fois pliée (voire la plus petite de celles qui sont disponibles sur le marché), encore plus légère et encore plus simple à replier.

Une marque moderne et en continue évolution

R32Notre tricycle est le seul tricycle pliable disponible sur le marché. Il peut être replié en 5 secondes en trois simples manoeuvres. De manière tout aussi simple et rapide, le tricycle s’avère être pratique et très utile pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer en bicyclette, pour les personnes âgées souhaitant se maintenir en forme, pour les personnes ayant de légers handicaps physiques ou simplement pour les personnes désirant une manière de pédaler différent.

Mais les intérêts de Monsieur Di Blasi ne sont pas uniquement limités aux véhicules pliables. Les plaies qui ce sont formées sur un proche de famille, resté au lit trop longtemps, lui suggéra l’idée d’un lit anti-décubitus. Ce dernier fut réalisé à partir de 1993. Il était constitué par une série de 18 éléments indépendants, tous facilement démontables et certains d’entre eux mobiles verticalement de manière à laisser alternativement libres les parties du corps sujettes à la formation des plaies. L’interruption périodique de la pression sur les parties correspondantes du corps et également leur ventilation permettent non seulement d’éviter la formation des plaies mais également de guérir rapidement celles formées au préalable.

L’avenir? Nous avons différents projets en chantier, que pour des raisons évidentes, nous ne pouvons pas vous révéler : nous pouvons seulement dire que, comme d’habitude, ils sont caractérisés d’originalité et d’innovation. Nous pouvons uniquement faire allusion à un tricycle pliable, actionné par un moteur électrique qui reprend, en les améliorant, certaines idées de l’ancien DIBLA 7.

Enfin, pour assouvir la curiosité de nos lecteurs, nous publions la photo de notre Monsieur Rosario à l’occasion de son 90ème anniversaire, entouré des employés de notre société.

Monsieur Rosario Di Blasi nous a quitté le jour de Noël 2008.

Il avait 99 ans mais son esprit est resté jeune jusqu’à la fin.

Video

Le récit pour des images de la vie de notre entreprise, depuis plus de 40 ans à l’avant-garde dans la conception et la production de cyclomoteurs, tricycles et vélos pieghevoli.

Notre histoire

Le fondateur de notre société a été Monsieur Rosario Di Blasi.
Nous pensons que nos clients et les amateurs nos produits seront heureux de connaître son histoire tant comme inventeur que comme entrepreneur.

points de vente

Inscrivez-vous à notre newsletter